Please enable JS

Δαμα Hestia, la dernière création de Goyon-Chazeau

14 mai 2019

La coutellerie familiale Goyon-Chazeau lance un couteau de table intégralement forgé en acier multicouche portant la marque Le Thiers.

« Ce couteau est né d’une idée simple et unique : fabriquer un Thiers monobloc, forgé à chaud, à partir d’une barre d’acier damassé, explique Vincent Soucille, directeur général de l’entreprise, à la genèse de ce projet. Seuls des passionnés de leur métier et de leur patrimoine comme nous le sommes, se lancent dans une telle aventure qui requiert une maitrise parfaite de toutes les opérations de fabrication. Notre partenaire, les Forges Arno, nous a accompagnés tout au long du projet, avec sa maîtrise des techniques de forge. »

Aboutissement d’un travail de longue haleine, le couteau Le Thiers Δαμα Hestia (prononcer Dama(s) Hestia) est la résultante d’une fusion à plus de 1220°C d’un acier damas inox martensitique, issu de la métallurgie des poudres, et composé de deux alliages : le RWL34 et le PMC27. Une fois révélé à l’acide, il laisse apparaître de fines encyclies qui rendent chaque pièce unique. Trempé, doté d’une double émouture, pour une meilleure qualité et tenue de coupe, puis poli manuellement au cuir de buffle émerisé, ce couteau offre un rendu exceptionnel de la pointe de la lame au bout du manche.
Le Thiers Δαμα Hestia tire son nom de sa ville, de sa matière (Δαμα = damas) et de la déesse grecque de la famille, du foyer et du feu.

« En tant que membre de la Confrérie du Couteau Le Thiers, il nous semblait naturel de dévoiler notre Thiers Δαμα Hestia à l’occasion du Salon Coutellia les 18 et 19 mai prochains, annonce Magali Soucille, PDG de la coutellerie Goyon-Chazeau. C’est pour nous l’occasion de valoriser le savoir-faire des entreprises du bassin coutelier en matière d’innovation. Ce couteau est un produit de luxe qui confirme notre positionnement haut de gamme. La commercialisation en coffret de six couteaux sera lancée à l’occasion du salon, sur réservations directement auprès de notre coutellerie, et limitée à cent exemplaires. »

Partager cet article