Please enable JS

L'Inox regagne du terrain

20 août 2019

Portés par l’engouement en faveur d'une cuisine plus saine, les ustensiles de cuisson en inox retrouvent une nouvelle dynamique. Les fabricants, quant à eux, redoublent d’arguments pour séduire la clientèle.

Un peu délaissés ces dernières décennies, les ustensiles en inox connaissent depuis une poignée d’années un véritable regain d’intérêt de la part des consommateurs. Quand certaines marques annoncent un frémissement du marché, d’autres vont jusqu’à parler de croissances à deux chiffres. Les Millennials y seraient pour beaucoup. « Les jeunes retrouvent le plaisir d’une cuisine familiale, plus saine et gustative, affirme Bernadette Dodane, codirigeante de Cristel avec son mari Paul. Il faut préciser que l’inox cumule les avantages. En premier lieu, il est inusable. Certains de nos produits sont d’ailleurs garantis à vie. » Matériau totalement inerte, l’inox comporte aussi la particularité de s’adapter à tous types de feu, y compris le four. Un avantage quand les familles ont tendance à déménager de plus en plus souvent… et ne sont pas toujours certaines de retrouver dans leur nouvelle cuisine leurs habituelles plaques à induction ou leur gazinière ! Sur le même registre, l’inox est un matériau non seulement recyclable, mais également peu consommateur en matière d’énergie. « Notre gamme d’ustensiles en inox comporte trois couches superposées, ce qui permet une répartition parfaite de la chaleur et une montée en température rapide, explique Marie Assaad, senior product manager chez Le Creuset. Face au succès rencontré, nous allons encore étendre notre gamme à la fin de l’année. »


Formations spécifiques 

Si la dynamique est au rendez-vous, c’est aussi parce que les fabricants ont su répondre aux attentes de la clientèle, tout comme à ses interrogations. Alors qu’il est parfois reproché à l’inox d’être réservé à des cuisiniers confirmés, ils ont mis en œuvre des formations spécifiques à destination des revendeurs et des consommateurs. « Il est vrai que ce type d’ustensiles réclame un savoir-faire spécifique pour ne pas se laisser surprendre par la rapidité de la cuisson, relève Bernadette Dodane. Mais le tour de main est très vite et facilement acquis. » Le matériau est parfait pour saisir les viandes ou les légumes, mais il convient d’admettre qu’il l’est moins avec les aliments plus délicats tels que le poisson ou les œufs. Afin de contourner cet obstacle, les marques proposent également des gammes de poêles et de sauteuses dotées d’un revêtement anti-adhérent, sans PFOA. « Le nettoyage est ainsi facilité, indique Marie Assaad. Quant aux sauteuses sans revêtement, il suffit, après avoir saisi la viande, de verser un peu de vin, d’eau ou de crème liquide pour que les sucs de cuisson se décollent. Non seulement cela permet de nettoyer l’ustensile, mais aussi de réaliser une sauce d’accompagnement de la viande. » S’il restait encore quelques freins à l’adoption d’ustensiles en inox, le gain de place constitue un dernier atout de taille. Les fabricants proposent des systèmes de poignées amovibles performants. Pour ne citer qu’elle, la marque Lagostina (groupe Seb) a récemment lancé la gamme Maestria dotée d’une poignée ultrarobuste. « Nous garantissons nos poignées 10 ans, souligne Alexandra Petit, la responsable de la marque. Notre système permet de gagner jusqu’à 50 % d’espace dans les placards. » Quant au prix de vente, souvent perçu comme peu accessible, Cristel vient pour sa part d’y remédier en lançant la gamme Master garantie Origine France. Composée d’une couche en aluminium prise en sandwich entre deux lames en inox 18/10, elle offre au plus grand nombre une solution abordable et de qualité.


Partager cet article