Please enable JS

Petit électroménager : au-delà de la créativité, la santé

25 septembre 2017

Au plaisir de préparer soi-même s’ajoute un nouveau driver incitant le consommateur à investir dans le petit-électroménager culinaire : la volonté de se nourrir sainement et de maîtriser le contenu de la préparation. Un phénomène qui s’inscrit plus largement dans une tendance à la consommation consciencieuse et favorisant l’antigaspillage.

Le “fait maison” affermit ses bases et compte de plus en plus d’aficionados depuis trois ans environ. Si auparavant, le message qui l’accompagnait était fondé sur la créativité, la prépondérance de l’aspect bien-être va en se confirmant. « Nous avions compris en 2011, à la suite de notre étude sur la tendance “fait maison”, que celle-ci reposait principalement sur le plaisir et la convivialité, décrypte Damien Chicaud, directeur des études et des statistiques du Gifam, l’organisation fédératrice de l’industrie des appareils ménagers. Pour près de 80 % des répondants, le “fait maison” puise aussi sa motivation dans la transmission familiale autour de la cuisine. Un autre moteur fort qui va en s’accentuant est la préoccupation du consommateur relative à la qualité de ce qu’il mange, avec une tendance accrue en faveur des produits frais et bruts au détriment des surgelés. 

Le bain-marie pour cuisson sous vide Primo de Grant se caractérise par la...

Pour découvrir la suite vous devez être abonné

Partager cet article